Cela assure un baquet plus compétitif que Williams pour son fils Lance. La Fédération internationale de l'automobile publie le 12 octobre 2018 la version définitive du calendrier de la saison 2019 à l'issue d'une réunion de son conseil mondial. Finalement, le quintuple champion du monde, dont les pneumatiques sont trop usés, tire tout droit au bout de la ligne droite des stands dans la quarante-deuxième boucle, ce qui permet à son coéquipier Valtteri Bottas de le dépasser pour se lancer à la chasse de la Ferrari. Très logiquement, Hamilton a prolongé avec Mercedes et pour une durée de deux ans. Le Finlandais creuse un important écart sur son coéquipier (qui, en terminant deuxième, permet à Mercedes d'obtenir un quarante-cinquième doublé) et couronne son week-end par le point supplémentaire du meilleur tour en course qu'il réalise à une boucle de l'arrivée. En conséquence, Max Verstappen, auteur du troisième temps, rejoint Leclerc sur la plus jeune première ligne de l'histoire de la Formule 1, avec 21 ans et 256 jours de moyenne d'âge. Valtteri Bottas mène toujours le championnat avec 44 points, un de plus que Lewis Hamilton (43 points). Best gelezen. Charles Leclerc remporte sa première victoire en Formule 1 pour son trente-quatrième départ, son treizième au volant d'une Ferrari, alors qu'il n'en était pas passé loin à Bahreïn et à Spielberg. Mercedes Grand Prix est en tête du championnat des constructeurs avec 44 points, bénéficiant également de l'unité supplémentaire liée au meilleur tour de Bottas, et devance Ferrari (22 points), Red Bull (15 points), Haas (8 points), Renault (6 points), Alfa Romeo Racing (4 points), Racing Point (2 points) et Toro Rosso (1 point) ; McLaren et Williams n'ont pas marqué. Verstappen précède Valtteri Bottas de 18 millièmes de seconde et Lewis Hamilton de 197 millièmes. Sebastian Vettel, son coéquipier chez Ferrari, s'élance en troisième ligne, devant Pierre Gasly. McLaren, quatrième avec 145 points, réalise sa meilleure saison depuis 2012, loin devant Renault (91 points). Un ancien de la maison, évincé du programme de jeune pilotes en 2012, fait son grand retour. Charles Leclerc prend le meilleur sur son coéquipier au départ et s'installe au troisième rang ; mais au bout de dix tours, son stand lui ordonne de laisser passer Sebastian Vettel ce qui va lui permettre de monter sur son premier podium de la saison. Sebastian Vettel est à huit dixièmes, Max Verstappen à neuf dixièmes et Charles Leclerc à plus d'une seconde. Lewis Hamilton boucle la saison en réalisant le quinzième hat trick (pole position, meilleur tour en course et victoire) de sa carrière, et même son sixième Chelem puisqu'il est resté en tête durant toute l'épreuve. Le motoriste Honda obtient son meilleur résultat depuis son retour en 2015 et son premier doublé depuis le Grand Prix du Japon 1991 grâce la deuxième place de Pierre Gasly qui monte sur son premier podium en Formule 1 (le troisième de la Scuderia Toro Rosso) pour son quarante-sixième départ. Daniel Ricciardo précède Nico Hülkenberg sur la quatrième ligne. Alors que leurs coéquipiers respectifs n'ont pas atteint la Q3, Carlos Sainz Jr. et Sergio Pérez partent en quatrième ligne. Il vire en tête au premier virage, s'échappe et mène la course de bout en bout, s'attribuant dans sa cinquante-quatrième boucle le point supplémentaire du meilleur tour en course. Lassé de piloter des monoplaces ne lui permettant pas de jouer les avant-postes, que ce soit avec McLarent ou avec Ferrari auparavant, l'Espagnol s'oriente vers une autre discipline automobile après avoir goûté au Mans et au WEC. La troisième ligne est composée de Kevin Magnussen et Daniel Ricciardo qui obtient son meilleur résultat en qualifications avec Renault ; ils précèdent Daniil Kvyat et Pierre Gasly, auteur du cinquième temps mais pénalisé d'un recul de trois places. McLaren (52 points) prend le large par rapport à Renault (32 points) ; suivent Alfa Romeo (22 points), Racing Point (19 points), Toro Rosso (17 points) et Haas (16 points). Soutenu par Mercedes et champion GP3 puis en Formule 2, le jeune Britannique a gravi tous les échelons avec succès et semble promis à un bel avenir, qui n'est pas sans rappeler celui de Gasly ou encore Leclerc. Mercedes tente un pari en rappelant Hamilton au vingt-troisième tour pour le chausser en gommes dures et lui proposer de boucler les quarante-huit tours restants sur ce train de pneus, ce dont il doute sévèrement à la radio en demandant s'il ne s'est pas arrêté trop tôt. Le Néerlandais offre au monteur Honda sa première victoire depuis Jenson Button au Grand Prix de Hongrie 2006, à l'ère des moteurs V8 atmosphériques. Carrière. Pierre Gasly (69 points) et Carlos Sainz Jr. (66 points) restent sixième et septième devant Alexander Albon (52 points), Lando Norris (35 points) et Daniel Ricciardo (34 points). Je crois que nous pouvons être confiants à ce sujet, de notre côté. Max Verstappen, troisième à 67 millièmes de seconde, partage la deuxième ligne avec Charles Leclerc. Au classement du championnat des pilotes, derrière le champion Lewis Hamilton (387 points) et son dauphin Valtteri Bottas (314 points), Max Verstappen (260 points) prend une option sur la troisième place, devant Charles Leclerc (249 points) et Sebastian Vettel (230 points) qui, faute d'avoir marqué, ne peut plus prétendre au podium du championnat. C'est la soixante-dix-septième victoire de sa carrière, sa quatrième cette saison, son 140e podium et son dix-septième Grand Prix mené du premier au dernier tour. GP de Belgique : intouchable à Spa, Charles Leclerc décroche sa première victoire en carrière. Sebastian Vettel (240 points, une victoire et neuf podiums) est cinquième devant Carlos Sainz Jr. (96 points), Pierre Gasly (95 points) et Alexander Albon (92 points) qui ont échangé leurs volants en cours de saison, Daniel Ricciardo (54 points) et Sergio Pérez (52 points). Les gommes sont réparties sous 5 classes différentes allant de la classe C1 à la classe C5. Alors que Vettel gère parfaitement chaque relance, la bataille pour les places d'honneur donne lieu à de nombreux dépassements dans le peloton. Bottas chausse des pneus medium à la fin de sa trente-cinquième boucle, reprend la piste avec treize secondes de retard sur son coéquipier ; il fond sur lui et le dépasse à quatre boucles de l'arrivée, après une première attaque au tour précédent où Hamilton s'est farouchement défendu. Pour remplacer Ricciardo, Red Bull comptait bien faire revenir Sainz, qu'elle avait prêté pour une saison à Renault. Après douze Grands Prix et au moment de la trêve estivale, toutes les écuries et dix-neuf pilotes sur vingt (à l'exception de George Russell) ont inscrit au moins un point. Pierre Gasly est sixième, à égalité de points avec le septième, Carlos Sainz (95 points). Valtteri Bottas met un terme à la série de six pole positions consécutives des Ferrari et permet à son écurie de rester invaincue en qualifications à Austin depuis le début de l'ère des moteurs turbo hybrides en 2014. Déjà en tête après la première tentative, il améliore encore lors de son deuxième tour rapide et part en tête pour la sixième fois de la saison. Max Verstappen, sur une stratégie à deux arrêts, emprunte la voie des stands au treizième tour, ce qui contraint Bottas à faire de même dans la boucle suivante ; Hamilton prend dès lors, la tête. Pierre Gasly, longtemps en sixième position, en embuscade après l'abandon des Ferrari, se faufile alors devant Hamilton puis lui résiste grâce à son boost moteur dans la dernière ligne droite, franchissant la ligne d'arrivée avec seulement 62 millièmes de seconde d'avance. Plus proches des Ferrari que lors des essais libres, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas suivent en deuxième ligne. Carlos Sainz Jr. est ainsi en troisième ligne devant Nico Hülkenberg. Terminant la course avec ses gommes très dégradées, particulièrement à l'avant, Hamilton profite de la puissance supérieure de son moteur dans la ligne droite des stands et dans le tunnel pour résister au pilote de la Red Bull RB15 qui revient systématiquement à sa hauteur dans les virages lents (l'épingle du Loews en particulier) ; il porte une attaque à la chicane du port à trois tours de l'arrivée : les deux voitures se touchent mais sans dommages. Nico Hülkenberg se crashe au quarante-et-unième tour alors qu'il est en lice pour le podium et Valtteri Bottas détruit sa W10 au cinquante-septième tour. Max Verstappen, piégé après un gros accident de Kevin Magnussen en fin de Q2, n'atteint pas la troisième phase des qualifications. Le 6 août 2019 — Modifié à 9 h 48 min le 31 juillet 2019. Qu'il s'agisse de chiffres ou de lettres, les différents composés des pneumatiques tendres, médiums et durs seront donc indiqués[25]. Leclerc est cinquième avec 47 points ; Pérez, Gasly et Räikkönen suivent avec 13 points. Verstappen gère parfaitement la relance et s'envole vers la victoire. Lando Norris et Alexander Albon prennent les derniers points en jeu. Au classement du championnat, Hamilton, avec 296 points, possède une avance de 65 points Bottas (231 points) à six courses de la fin, tandis que Leclerc revient sur Verstappen au troisième rang (200 points chacun) ; Vettel est toujours cinquième, avec 194 points. Bekijk meer ideeën over Formule 1, Red bull racing, Grand prix. Alors tout ça ne fait que nous coûter de l’argent. L'Australien est pénalisé d'un recul de trois places sur la grille du prochain Grand Prix. Le pilote Ferrari crève son pneu arrière droit puis déchappe dans son tour de rentrée et abîme son fond plat. Le passage du typhon Hagibis au dessus de l'île de Honshu le samedi 12 octobre, entraîne la fermeture du circuit et l'annulation totale de cette journée, En conséquence, la troisième session d'essais libres est annulée et les qualifications sont reportées au dimanche matin à 10 heures, quatre heures avant le départ de la course. À partir de cette saison, à chaque Grand Prix, le pilote ayant réalisé le meilleur tour en course, soit le tour le plus rapide réussi par un des concurrents durant la course, se voit accorder un point bonus, à condition qu’il soit classé parmi les dix premiers[40],[41]. Son premier geste, une fois sorti de sa voiture, est d'aller réconforter le pilote Ferrari en lui expliquant qu'il « a de nombreuses victoires devant lui. Charles Leclerc s'impose devant Hamilton et Bottas qui monte sur son quarantième podium ; Vettel marque le point supplémentaire accordé à l'auteur du meilleur tour. Cette onzième victoire en 2019, la quatre-vingt-quatrième de sa carrière pour son 250e départ en Grand Prix, lui permet, avec 413 points, de battre le record de points inscrits en une saison. Toro Rosso (85 points), Racing Point (73 points), Alfa Romeo (57 points), Haas (28 points) et Williams (1 point) complètent le palmarès du championnat. Suivent Vettel (22 points) Raïkkönen (10 points), Norris et Kevin Magnussen, tous deux avec huit points. Une boucle plus tard, Leclerc chausse des gommes dures, un choix qu'il qualifie à postériori, tout comme son patron Mattia Binotto, comme étant « le bon ». Verstappen (162 points) se rapproche du Finlandais, Vettel suit avec 141 points et Leclerc reste cinquième, avec 120 points ; suivent Gasly (55 points), Sainz (48 points), Kvyat (27 points), Räikkönen (25 points), Norris, Ricciardo (22 points), Stroll et Magnussen (18 points). Le 13 octobre à l'arrivée du Grand Prix du Japon, Mercedes remporte son sixième titre consécutif des constructeurs, à quatre course de la fin, égalant la performance de la Scuderia Ferrari, championne de 1999 à 2004. La saison est également marquée par le décès, le 20 mai, du triple champion du monde Niki Lauda, présence constante dans le stand Mercedes depuis 2012, et décisif dans l'arrivée de Lewis Hamilton comme pilote de l'écurie allemande en 2013, pour à ce jour, six doublés consécutifs championnat du monde constructeurs/championnat du monde pilotes depuis 2014. De carrière van Kvyat in de Formule 1 lijkt dan al ten einde, maar in 2019 klopt Toro Rosso toch weer bij hem aan. Le Danois a quant à lui été beaucoup plus solide que l'année passée, notamment au niveau comptable. Il précède son coéquipier Charles Leclerc qui termine dans ses échappements à la même place que sur la grille de départ. Winning the 2010, 2011, 2012 and 2013 Constructors' and Drivers' Championships, and our goal is to continue to do things differently. Williams n'a toujours pas inscrit de point. Après quatre tours sous le régime de la voiture de sécurité, Leclerc gère parfaitement la relance et les deux Ferrari profitent de leur puissance pour tenir les Mercedes à distance. Au volant de sa Red Bull RB15, il s'installe en haut de la feuille des temps dès son premier tour rapide lors de la dernière phase des qualifications, devançant les deux Mercedes puis lors de sa deuxième tentative, fait la différence dans les trois derniers virages pour établir le nouveau record de la piste en 1 min 14 s 572. La dernière modification de cette page a été faite le 7 décembre 2020 à 12:23. Le match pour la sixième place oppose Alexander Albon (84 points), Carlos Sainz (80 points) et Pierre Gasly (77 points) ; suivent Daniel Ricciardo (46 points), Sergio Pérez (44 points), Lando Norris (41 points) et Nico Hülkenberg (37 points). Après leurs arrêts respectifs, Hamilton arrive dans la zone lui permettant d'utiliser son aileron arrière mobile aux alentours du trente-cinquième tour. Dominateur des trois phases des qualifications après des essais libres maîtrisés, Charles Leclerc obtient la première pole position de sa carrière, dès sa deuxième course pour la Scuderia Ferrari, au volant de la SF90 ; il bat également le record du tracé de Sakhir, à 221,738 km/h de moyenne. Auparavant, la Scuderia Ferrari a fait perdre un temps précieux à Vettel dont les pneus n'étaient pas prêts au moment de son arrivée devant le box. Verstappen reste quatrième (100 points) devant Leclerc (87 points), Gasly (37 points) et Sainz (26 points). Pour la deuxième partie des essais, les pilotes de la McLaren MCL34 se mettent les premiers en valeur avec les composés de pneumatiques les plus tendres (type C4) ; Lando Norris tournant en 1 min 17 s 709 et Carlos Sainz Jr. se montrant le plus rapide le lendemain en 1 min 17 s 144, meilleur temps des essais préparatoires[36],[37]. La gomme la plus tendre se verra attribuée la couleur rouge, la médium la jaune tandis que la plus dure aura la couleur blanche. Alors que Charles Leclerc (223 points) consolide sa troisième place, Max Verstappen, quatrième, est à égalité de points (212 points) avec le cinquième, Sebastian Vettel. Alors qu'il devait partir en quatrième ligne avec le huitième temps, derrière Carlos Sainz Jr., Daniel Ricciardo, est disqualifié pour dépassement de la puissance autorisée du MGU-K, le récupérateur de l'énergie du freinage, lors de la Q1 ; il doit s'élancer du fond de grille, ce qui permet à Nico Hülkenberg de prendre sa place sur la grille et à Antonio Giovinazzi de se hisser en cinquième ligne, derrière Lando Norris. Charles Leclerc, auteur du troisième temps, lui concède plus de six dixièmes alors que Max Verstappen, qui l'accompagne en deuxième ligne, est repoussé au delà d'une seconde. Comme au Mexique une semaine plus tôt, la course de Hamilton se joue sur un seul arrêt, au vingt-quatrième tour ; il repart en gommes dures. Suivent Antonio Giovinazzi et Pierre Gasly puis Vettel et Magnussen sur la cinquième ligne. À l'avant, Hamilton fonce sur Leclerc sans pouvoir lui ravir la victoire. Sept des vingt pilotes engagés en 2019 ont déjà remporté au moins un Grand Prix : Lewis Hamilton (73 victoires), Sebastian Vettel (52 victoires), Kimi Räikkönen (21 victoires), Daniel Ricciardo (7 victoires), Max Verstappen (5 victoires), Valtteri Bottas (3 victoires) et Robert Kubica (1 victoire). Kevin Magnussen et le novice Lando Norris, au volant de sa McLaren MCL34, s'élancent en quatrième ligne. Le Français a en plus l'avantage d'avoir déjà roulé avec le moteur Honda, qui équipera Red Bull en 2019. Tout restait ouvert pour le second baquet et Sirotkin, après une saison, ne fera plus partie de l'aventure. Selon Rob Smedley, le défi qu'a eu à surmonter Sebastian Vettel l'an dernier fait de la saison 2019 la meilleure de sa carrière. Lewis Hamilton remporte sa cinquième victoire de la saison - la soixante-dix-huitième de sa carrière - et permet à Mercedes Grand Prix de rester invaincue en neuf courses (depuis le Grand Prix du Brésil 2018), sans franchir la ligne d'arrivée le premier. Robert Kubica apporte à Williams son premier point de la saison. C'est chose faite sur le circuit urbain de Bakou et il s'agit d'un record historique. Vettel repousse Lewis Hamilton sur la deuxième ligne pour quelques millièmes de seconde et Valtteri Bottas part aux côtés de son coéquipier.